Le Port de Tel Aviv : Le Namal

18 04 2014

Au nord de Tel Aviv, juste au dessous de l’estuaire de la rivière Yarkon se situe l’ancien port de Tel Aviv.  Inauguré en  1936, il fut progressivement abandonné au milieu des années 60′ au profit du port d’Ashod. Au début des années 2000, l’endroit fut réhabilité en promenade et les hangars désaffectés furent reconvertis en centre commercial comportant de nombreuses boutiques, bars et restaurants.

Le hall 12 comporte un marché ( marche Levinski ) plutôt bobo ouvert tous les jours sauf le dimanche,  le vendredi se tient un marché fermier.

Ce vendredi, il y a foule et les parkings sont pleins à craquer. On tourne près de 30mn avant de trouver une place. On passe le pont sur la rivière Yarkon pour se rendre au port. A droite au bord de la rivière, il y a la « Reading Power Station » construite par les Anglais en 1938. Cette station électrique n’est plus fonctionnelle mais a été réhabilitée.

rivière Yarkon

On note au passage sur le pont que la mode des cadenas d’amour se pratique aussi ici.

Cadenas d'amour sur le pont de la rivière Yarkon

On flane sur la promenade avant d’aller au marché dans le hall 12

Promenade de l’ancien embarcadère de l’estuaire du Yarkon. Marché hall 12 Marché hall 12 Marché hall 12 Ancien port de Tel aviv

 





Hashdera 34

24 04 2012
Img_6952Img_6951Miami5_048

34 Ben Gourion – Tel aviv

Il y a toujours beaucoup de monde au Hashdera 34, mais c’est normal c’est un bon restaurant. J’y suis allé à 3 ou 4 reprises depuis 15 ans et je n’ai jamais été déçu. L’ambiance est décontractée , les prix sont peu élévés. Aujourd’hui ce sera salade de poulet et hamburger de 300g.





Musée Nahum Goldmann de la diaspora juive – Tel aviv ( Beth Hatefutsoth )

23 04 2012
Img_6949

Le Musée Nahum Goldman de la Diaspora Juive est situé sur le site du Campus universitaire. L’entrée se situe rue Klausner Street Gate 2 à Ramat Aviv

Le musée retrace toute l’histoire de la dispersion des communautés juives à travers le monde. Le musée couvre 2500 ans d’histoire: à partir de la destruction du premier temple de Jérusalem en passant par les événements importants tels que l’exil à Babylone et l’expulsion d’Espagne en 1492 jusqu’à la création de l’Etat d’Israël, en 1948. Le monde de l’Europe de l’est d’avant l’holocauste est également décrit.

L’exposition est répartie en six pavillons thématiques : famille, comunauté, foi, culture, vie parmi les nations et le retour en Israël.

L’exposition débute par la présentation d’une réplique agrandie du bas-relief de l’Arche de Titus ( voir l’image ci dessous ) à Rome. Sur ce bas-relief apparaît le cortège victorieux des soldats romains portant sur leurs épaules le candélabre à sept branches (la menorah) ramené du temple à Jérusalem en 70 après l’ère chrétienne.

Img_6906

Cette image montre les différents visages des juifs de la diaspora

Img_6911

Ci dessous, une maquette représentant un mariage juif.

Img_6912

Le musée possède également une collection de maquettes représentant les différentes synagogues dans le monde, à la fois celles qui ont été détruites dans le passé et celles qui existent encore de nos jours.

Img_6930Img_6932Img_6917Img_6918Img_6923Img_6926Img_6928Img_6929

Des maquettes de la vie dans un Schetell en Pologne

Img_6941Img_6943

Le musée dispose d’une base de données des noms de familles juifs rassemblant plus de 20 000 noms de famille du monde entier avec pour chacun leur signification depuis leurs origines bibliques (textes disponibles en anglais seulement).Pour accéder à l’espace généalogique et créer son arbre, il faut aller sur le site http://wwwbh.org.il , cliquer sur « Database and collection » puis « Genealogy » puis « Build your family tree » enfin « Family T
ree builder ».





Shabbat Shalom

21 04 2012
Img_6814Img_6830

A Tel aviv, pour le Shabbat, la majorité des commerces ont fermés dès le vendredi après midi et le samedi, la ville est un peu au ralenti. Ce jour là, on a l’impression que tous les Tel Aviviens se retrouvent à la plage

Img_6823

. Qu’on se rassure, les bars et les restaurants continuent a fonctionner.

Img_6729
Img_6733

.





Ce qu’il faut savoir à propos du parking à Tel aviv

20 04 2012

Pour eviter tout souçi à Tel aviv mieux vaut respecter les règles de stationnement indiquées ci dessous.

P1
P2




Sous Tel aviv , la plage

24 04 2011

Au rez de chaussée de la Tour Meïr Shalom , il y a une collection de photos anciennes assez étonnantes du début de la construction de Tel Aviv en 1909. Au début du 20ème siècle la population habitait Jaffa et Tel aviv n’était alors que des dunes. Les conditions de vie étaient difficiles et le décret « Muhram » obligait les juifs à changer d’habitation tous les ans. Arieh Akiva Weiss un juif originaire de Pologne récemment arrivé, proposa d’établir un nouveau faubourg en dehors de Jaffa. Une association fut crée qui permit d’acheter des terres au nord de Jaffa qui furent divisées en 66 parties. Ces terres furent distribuées au 66 familles membres de l’association à l’occasion d’une loterie pendant le pessah de 1909.

L’image ci dessous montre le tirage de cette loterie.

Img_5219

Cette seconde image, asssez étonnante, montre des terrassiers avec des brouettes prêts à niveler les dunes. Ces images sont assez fascinantes au regard du Tel Aviv d’aujourd’hui avec ses grattes ciel en construction ses grues omniprésentes et l’activité permanente et trépidante de la ville.

Img_5220

Sur l’image ci dessous, extraite de l’Atlas de Tel Aviv 1908-2008 de Catherine Weill-Rochant, la grève au nord de JAffa au début du XXème siècle

Greve

Sur l’image ci dessous, extraite du même livre, un plan de Jaffa et ses environs daté de 1917 où apparait la « Jewish Colony » au nord de Jaffa

J

Le lien suivant contient un article et des photos des premières années de la construction de Tel Aviv

Sur l’image ci dessous, à l’angle du boulevard Rothschild et de la Ahad Ha’Am, la maison d’Arieh Akiva Weiss qui fut donnée à la municipalité.

Img_5177

 

maison d’Arieh Akiva Weiss





Souk HaCarmel ( Carmel Market ) – Tel aviv

20 04 2011
Img_6953Img_5153Img_5142

Pour se plonger dans l’ambiance orientale, rien de tel que d’aller au marché Carmel. On y trouve de tout et l’ambiance est à la bonne humeur. A l’entrée du marché sur la rue Allenby, on trouve des échoppes de vetêments et de bijoux puis au fur et à mesure que l’on descend HaCarmel s’enchainent les étales des boulangers, des marchands de fruits et légumes , des bouchers … incontournable

Img_5147Img_5145